Archives par mot-clé : Jérôme Bosch

Le Jardin des Délices…Hieronymus Bosch

La peinture de l’arbousier

Hieronymus Bosch

« L’arbousier était une plante sacrée chez les Romains : la déesse Cardea , nymphe gardienne des portes et protectrice des enfants- soeur d’Apollon- s’en servait, paraît-il, pour éloigner les sorcières  (avec une baguette d’arbousier) et cette réputation s’est sans doute poursuivie en Afrique du Nord car les Berbères en planteraient encore pour éloigner les démons.
 
C’était aussi un symbole d’éternité grâce à son feuillage toujours vert.    Virgile décrivit les obsèques de Pallas dans l’Enéide en ces termes : « On s’empresse de tresser les claies d’un brancard flexible avec des branches d’arbousier et de chêne et on dresse un lit funèbre ombragé de verdure. »
 
Le savant romain Pline l’Ancien vante, entre autres, sa grande résistance à l’incendie.  Les Espagnols l’honorent aussi puisqu’il figure en bonne place sur le blason de la ville de Madrid ainsi que les patriotes italiens à cause de ses couleurs: vert, blanc (fleurs) et rouge.
 
En Corse du Sud, les enfants faisaient leur tournée du Nouvel An en déposant sur la table de la maison visitée, une petite branche d’albitru (arbousier), symbole de loyauté dont voici la légende.
 
Lorsqu’il fut vendu par Judas et poursuivi par les soldats, Jésus fut caché par un arbousier généreux, mais le traître scopa (bruyère), n’hésita pas à dénoncer son voisin l’arbousier et Jésus fut capturé.
Reconnaissant, Dieu bénît l’arbre charitable en le couvrant de fruits, et bannît la bruyère qui depuis ce temps là, fleurit sans jamais donner de fruits. » source

 

Bibliographie : Le jardin des Délices  et …un autre qui fait rêver ^^ L’oeuvre complète

Voici deux jolis petits films d’animation qui « revisitent » ce chef-d’oeuvre…

Lire la suite