Archives par mot-clé : joaillerie

Zibellino ou fourrure-bijou

Une amie, qui se reconnaîtra et que je remercie à nouveau ici, me donne l’opportunité de faire cet article sur un objet qui est représenté sur certains portraits de la Renaissance :

Isabelle de Médicis attribué à Alessandro Allori
Élisabeth de Valois par Juan Pantoja de La Cruz
Élisabeth de Valois par Juan Pantoja de La Cruz

Lire la suite

Retable de Gand Van Eyck

Concernant la représentation de pierres précieuses sur l’Agneau Mystique des frères Van Eyck et plus précisément sur l’identification de la pierre centrale du fermail-reliquaire  : détail ici

« Il s’agit d’un diamant. A l’époque, on ne connaissait pas encore la science de la taille du diamant et on ne parvenait qu’à le cliver. Le diamant ayant une structure octaédrique, en le clivant, il se forme 2 pyramides. Ces diamants en pointes étaient sertis clos et mis sur un fond noir. » Laure Dorchy

« La gamme de pigments utilisée au 15me siècle était très restreinte: bleu outremer (lapis-lazuli) et azurite pour les bleus; vermillon et laque de garance pour les rouges, jaune double oxyde de plomb et d’étain pour le jaune; résinate de cuivre pour les verts; blanc de plomb et la gamme des terres naturelles(ocre, terre de Sienne…). » Pascale d’Olne

Avec mes remerciements, particulièrement à Laure Dorchy ainsi qu’à Dominique Deneffe , Valentine Henderiks  et  Pascale d’Olne .

Edit : Ce n’est qu’au XVIIe siècle que le Vénitien Vincenzo Peruzzi  met au point la taille brillant à 57 facettes. Lire ici