Étude de mains d’après Leonardo da Vinci

Toujours pour m’amuser, je continue d’expérimenter la technique du dessin à la pointe d’argent sur papier préparé  (colle de peau, poudre d’os, lithopone et sienne naturelle en poudre) : report des contours du modèle au fusain (mise aux carreaux !).

Rehauts à la gouache blanche et le reste… comme j’ai pu 😀

Original

Étude mains Vinci, pointe d'argent, techniques des maîtres
Pointe d’argent sur papier préparé 22×30

 

6 réflexions au sujet de « Étude de mains d’après Leonardo da Vinci »

    1. Merci Dominique 🙂
      Je n’ avais pas pensé à faire le rapprochement avec la sculpture…Mais oui, en effet cela oblige à « penser en ronde-bosse » sans cesse donc sculpter la forme !
      Le pire c’est quand j’ai dû poser les rehauts à la gouache, je n’ai pas réussi à voir comment a procédé le grand Léonard : j’ai décidé « d’opérer » en 2 temps, très légèrement pour les placer, plus marqués ensuite…

  1. J’aime beaucoup le rendu de cette technique, je trouve qu’elle allie douceur et caractère, ces mains sont très expressives, je les trouve très réussies. J’imagine qu’il doit falloir beaucoup de précisions et de finesse dans son dessin.

    1. Merci Valérie 🙂
      Il faut vraiment progresser en douceur…mes hachures sont loin d’être aussi régulières qu’elles devraient 🙁
      Au bout de plusieurs passages, il y a saturation…ça se met à briller (lustrage) et impossible d’aller plus loin.
      Normalement, d’ici quelques temps, l’argent doit s’oxyder (brunir) ce qui modifiera l’aspect général …à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie n'apparaîtra pas.
Votre commentaire sera mis en ligne après validation du modérateur.