Un hanap

Musée_historique_de_Strasbourg-Hanap-1737

Grand vase en métal monté sur un pied et muni d’un couvercle, dont on se servait autrefois pour boire. source

« Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! » (Cyrano de Bergerac, tirade des nez).

Le hanap était plutôt utilisé pour boire et non pour servir la boisson–> aiguière : il semble malgré tout que certains modèles aient été « reconvertis » en cruche ou pichet !

Cette pièce d’orfèvrerie est très présente dans la peinture flamande et hollandaise : natures mortes (vanités) . Elle est souvent en métal précieux comme le vermeil, l’or, l’argent ou bien l’étain mais aussi en ivoire ou en cristal comme ci-dessous en bas à gauche du tableau de Metsys.

QM
Quentin Metsys

kalf
Willem Kalf
still life heda
Willem Claesz Heda
Abraham_van_Beijeren_012
Abraham van Beyeren
Pieter Claesz
Pieter Claesz
Jacques de Claeuw
Jacques de Claeuw

Collection d’hanaps.

Pour aller plus loin –> « Les arts de la table du Moyen Âge à nos jours »

 

4 réflexions au sujet de « Un hanap »

    1. Je n’ y avais pas trop prêté attention non plus…j’ai « redécouvert » le terme dans le documentaire d’ ARTE consacré au tableau de Quentin Metsys !

  1. C’est étrange de voir comme l’usage de cet objet a disparu…
    L’existence du couvercle… ça me fait penser à l’époque où on craignait les empoisonnements. Est-ce que cet objet était lié à cette crainte ?

    1. Certainement …mais c’est plutôt la nef de table(vaisseau de table qui donnera le mot « vaisselle »–>merci Wikipédia), où il était entreposé avec les autres ustensiles (dont le languier), qui servait de protection contre les risques d’empoisonnement puisque fermant à clé !
      Languier : pièce d’orfèvrerie, sorte d’amulette sensée réagir à la présence de poison
      (Commentaire rectifié et complété.)

Répondre à Valerie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie n'apparaîtra pas.
Votre commentaire sera mis en ligne après validation du modérateur.