Archives par mot-clé : pigment blanc

papier préparé, pointe d'argent, techniques anciennes

Papier préparé pour pointes de métal

Pour dessiner à la pointe de métal (argent, or, cuivre, étain, etc..) il est nécessaire d’apprêter le papier avec un enduit légèrement abrasif : cela va permettre de retenir les fines particules de métal.

Je choisis un papier aquarelle « grain satiné » d’un grammage de 300gr minimum que je monte sur châssis (ou sur un morceau de contreplaqué pour les petits formats) en suivant le même processus qu’ici .

Deux possibilités :  un enduit traditionnel  ou un enduit acrylique.

Lire la suite

Blanc de plomb

Le pigment

« Le Blanc d’Argent, ou blanc de Plomb, est le plus ancien et celui qui garde le plus de souplesse dans le temps (ne devient pas cassant, même après 80ans !). Il sèche rapidement grâce à l’action siccative du plomb qui agit en profondeur (et non action siccative superficielle très néfaste). Il est plus couvrant que le Zinc et plus souple que le Titane. Il ne noircit qu’en présence de sulfure (H2S atmosphérique ou pigments de Cd de mauvaise qualité)
Il est toxique par ingestion ou par inhalation de pigment pur (pas sous forme peinture) , et ne pose donc aucun problème pour une utilisation normale en peinture artistique. » source

Un procédé fabrication
Autre méthode
Equivalent moderne du blanc de plomb ou céruse
Une poudre médicale Egyptienne

L’invention d’une chimie pour la beauté : Philippe Walter

Lire la suite